30 janvier 2014

Le journal de la ville de PAU (décembre 2013)

J'avais déjà commenté la précédente édition de ce que j'avais appelé un journal de propagande,(plus bas dans ce blog)
et voici donc l'édition de décembre 2013
c'est à peine mieux ...















Comme le précédent , dès qu'il s'agit d'école, on renifle à plein nez l'endoctrinement de nos chères têtes blondes.
Ici, on ne parle même plus de "pays" ni même de "ville" mais de "territoire".
Mais oui, comme un chien qui marque son territoire.
C'est charmant.
On continue en disant qu'il faut s'occuper des enfants "en dehors du temps de classe" .
On a pourtant interdit les devoirs à la maison .
Sur les 5 orientations éducatives, UNE SEULE concerne l'enseignement ( "transmission")
les 4 autres sont un matraquage d''idéologie communiste.
Et on continue à fond l'idéologie 68-arde avec "le respect de l'enfant" (2 x)

En encadré, en bas à droite, on nous signale que les handicapés sont dispensés d'un concours d'entrée.
Tout va bien, tout est normal.















Le nouveau stade nautique, avec ses tarifs élevés ... et à la tête du client !!
Car, après nous avoir parlé de "territoire", après que les gauchistes aient ouvert les frontières de France , voilà que la grille tarifaire indique 2 tarifs en fonction de votre lieu d'habitation .
"En agglo" = 5e
"Hors agglo" = 6e
Les socialos vont donc trier les gens à l'entrée de la piscine.















Et on continue avec une barre d'immeuble.
Dans les années 50-60 on a construit plein de barres d'immeubles.
Elles ont donné des superbes "cités" où la police et les pompiers n'osent parfois plus rentrer.
Reconstruisons donc des barres d'immeubles ! (204 chambres de16m2 !!!)
Voilà qui accueillera dans 20ans pas mal de casos.
La photo est formidable , car il y a en arrière plan une "ancienne" barre d'immeuble
(résidence "le manoir") dont le sas d'entrée (que j'ai vu) fait penser à un bunker de métal .
Pour camoufler cela, il suffit de saupoudrer abondamment de phrases creuses ("moderne et confortable","haut débit" ...)
Les "progressistes", en niant l'histoire, s'assurent qu'ils reproduisent éternellement les mêmes erreurs.
En oubliant le passé, ils sont même convaincus d'être super "génial, moderne ou design" à chacune de leur répétition d'erreur.
La preuve, cette immondice architecturale occupe la pleine page centrale.


















Pau est une ville incontestablement en chute libre : boutiques fermées (et qui le restent sans jamais avoir de repreneur) et tags envahissants .
Parmis les quartiers qui chutent le plus, il y a le 14 juillet.
Mais puisque nous lisons un journal de pure propagande, vous lirez en titre "l'art de sublimer un quartier ".
Rien que ça.
On vous parle d'un collectif qui s'est installé dans l'ancien l'IDL... sans vous le montrer
et pour cause le 14 juillet , c'est CA
et on conclut avec une auto proclamation "d'objectif [...] atteint"















Enfin , à la page culture, on a une superbe phrase:
"faire vivre ensemble ce lieu".
Ce qui ne veut rien dire en bon français, il est donc essentiel de la mettre à la page culture.

14 janvier 2014

Adhémar ou le Jouet de la fatalité

Film de 1951 d'après Sacha Guitry de et avec Fernandel
J'ai relevé une petite scène du film pour nous qui nous plaignons
aujourd'hui des médiocres politiciens.

Prenant prétexte d'une oraison funèbre, voici ce que le scénariste
pensait des politiciens en 1951 !
video

Les 3 grandes religions françaises...

Je me suis amusé à faire un petit tableau sur les trois religions majeures françaises : 
-la république (elle tente de contrôler les esprits, c'est donc bien une religion) 
-l'église catholique 
-la médecine (c'est elle qui nous fait espérer la vie éternelle en repoussant toujours la mort) 

je n'ai bien sûr pas mis l'islam car elle n'a rien de français.

J'ai mis en rouge ce qui est un inconvénient et en vert un avantage
j'ai laissé en blanc ce qui peut être à la fois positif et négatif

LES DEVOIRS: république et médecine coutent un max et souvent de manière détournée.
LES DROITS: tout est en blanc :
-pour la république beaucoup de droit (=avantage) mais cela vire à l’excès et menace la vie en société
-pour l'église les droits sont à faire valoir après la mort !
-pour la médecine, les droits sont TRES variables en fonction des personnes, des maladies, du docteur sur lequel vous tombez ... etc ...
LA SPIRITUALITÉ (et/ou culture):
-en chute libre pour la république qui ne "tient" rien ; normal elle est "progressiste" donc elle choisit elle-même de larguer son passé , ses traditions, sa culture. Quand à la "spiritualité" c'est un terme sans objet pour elle.
-C'est le point fort de l'église catholique
-sans objet pour la médecine...

LA VIE APRÈS LA MORT:
sans objet pour la république ou la médecine

MORALITÉ:
-la république prétend en avoir (vivre ensemble, solidarité ...)mais  sa moralité ne résiste pas à la réalité
-le catholicisme en a beaucoup (trop diront certains) mais n'est-ce pas là justement ce qui fait une civilisation ?
-le serment d'Hippocrate de la médecine ploie sous des besoins pécuniaires toujours plus importants

LONG TERME:
tout est dit dans les cases 



Enfin, si vous trouvez que j'ai commis une omission , les commentaires sont ouverts ...

1 janvier 2014

Petite place ... gros problème !

Au détour d'une rue de PAU (derrière la place Verdun) un réaménagement de carrefour
a donné lieu à une place "verte". Mon regard de réactionnaire fut immédiatement attiré.
Pourquoi donc ?
















Parce que cette placette montre bien notre problème de société:
la complicité entre gauchisme et immigration :
-Pas d'herbe =  pas besoin de tondre
-Pas d'arbre à feuilles caduques  = pas de feuilles à ramasser en automne
-Égoïsme générationnel = je veux un arbre qui pousse vite pour moi (pas pour mon enfant)
(Cet égoïsme générationnel donnera lieu à la retraite ou au mariage homosexuel ...)
Avec un tel cahier des charges, finis la pelouse, les chênes et les tilleuls !
Les gauchistes recherchent donc l'importation de flore immigrée (palmier , bananier et plantes grasses sans besoin d'arrosage). On "plante" même des cailloux !! Quel symbole du désert ! (mais le désert, c'est aussi le symbole de la pauvreté !)
Les gauchistes essaient donc continuellement , au nom de leur flemme, de s'extraire du passé qui représente une contrainte(ici: tailler , tondre, arroser ...) et vont donc chercher "ailleurs" (ici: immigration de la flore)les moyens de moins travailler.
Mais cette recherche du moindre effort à un prix à long terme
Car sous nos latitudes, aucun palmier ne produit de datte, aucun oiseau ne peut y faire son nid.
Ainsi donc, gauchisme et immigration s'allient pour une parfaite stérilité  ...